Une girouette sur le toit

On parle parfois de girouettes de toit pour ne pas les confondre avec les girouettes qu’on fixe sur le mat des voiliers qui indiquent entre autre la vitesse du vent via un anémomètre.

Les mats que je fabrique sont tout autant artisanaux que mes girouettes sont artisanales. Je fabrique les deux sur-mesure et à la demande.

le pavillon de la girouette

Le pavillon est le motif principal de la girouette en plus de la flèche et de l’empennage. Le coq est historiquement un des emblèmes le plus utilisés pour le corps principal de nos girouettes, tout au moins dans les pays occidentaux latins.

Les girouettes de toit sont généralement plus grandes car placées bien plus haut. De ce fait, elles sont plus grandes et permettent de travailler plus de détails. Celles que l’on met sur une cabane sont généralement plus petites et moins détaillées.

Sur un toit La silhouette du coq se détachera  davantage dans la lumière du soleil ou à contre jour.

Avec le temps et les modes, l’archétype du coq a beaucoup changé, de très figuratif à très design, pour devenir presque abstrait. On pourrait s’en servir de fils conducteur pour retracer l’évolution artistique de cet art.

La girouette signe du temps

Quoi qu’il en soit, les girouettes de toit sont aussi des repères qu’on voit de loin lorsqu’on se promène dans les campagnes. Quand on travaillait encore beaucoup à la main dans les champs, hop un coup d’œil à la girouette dans le lointain et on pouvait savoir s’il fallait rentrer ou pas lorsque le temps menaçait de tourner à l’orage.. Le vent vient-il du nord, du sud, de l’est ou de l’ouest ? Le signal du retour en dépendait pour aller vite se mettre à l’abri sous le toit de la chaumière.

Au 21ème siècle, le symbole du coq a perduré bien plus qu’on ne le pense  dans l’inconscient imaginaire  C’est un des thèmes principaux dans mes demandes.  Mais tout est possible dans tous les styles, les tailles et les formes.


Plus de girouette